Comment faire un book de graphiste ?

Le book est l’outil le plus important de tout graphiste professionnel. Il est à la fois votre vitrine professionnelle et votre carte de visite, le book est une preuve visuelle de votre travail et de votre talent. Il s’agit donc d’un outil de communication dédié à convaincre vos prospects de faire appel à vos services plûtot qu’à vos concurrents.

En tant que graphiste, vous devez soigner l’élaboration de votre book afin d’exposer votre travail sous son meilleur jour et de transmettre votre singularité et votre personnalité.

Que faut-il mettre exactement dans son book ? Y a-t-il des choses à éviter ? Comment l’organiser ? Apprenez ici comment faire un book !

Misez sur vos meilleurs projets

Le book d’un graphiste est un concentré de son travail qui ne doit présenter que le meilleur de son œuvre. De fait, chacun des projets exposés dans votre book se doit de mettre en lumière votre talent, tout en illustrant l’étendue de vos compétences.

Sachez qu’un book peut être concis, mais efficace ! Mieux vaut quelques pages présentant vos plus beaux projets qu’une accumulation interminable de réalisations sans intérêt.

De même, les projets que vous choisissez d’exposer n’ont pas nécessairement besoin d’être novateurs. Un design bien exécuté est très évocateur, même s’il s’agit d’une simple carte de visite ou d’une landing page. Ce type de projet permet à vos clients d’identifier vos différentes compétences.

Évitez le remplissage inutile

Même le graphiste le plus talentueux est contraint de se plier à la volonté de son client. Les projets qui ne vous satisfont pas n’ont aucune raison d’apparaître dans votre book. Ne commettez pas l’erreur d’inclure ce type de projet à votre book en les légendant de vos propres appréciations. Justifier en quoi la requête du client est une mauvaise idée n’ajoute rien à votre travail et risque même de vous faire passer pour quelqu’un de prétentieux et de peu conciliant.

N’incluez jamais à votre book les créations réalisées en équipe (même s’ils sont très réussis). Les projets exposés doivent tous émaner de vous dans leur globalité. Dans le cas contraire, vous n’êtes pas à l’abri de devoir reproduire seul ce type de conception, ce qui risque de vous mettre en grande difficulté !

Évitez aussi de multiplier les exemples d’un même produit. Par exemple, si vous avez déjà réalisé de nombreux logos, sélectionnez-en cinq parmi les plus réussis et offrant des styles variés.

Pensez à vous présenter dans votre book

Outre vos créations en tant que telles, n’hésitez pas à débuter votre book par une petite présentation. Attention toutefois de ne pas vous laisser emporter par vos pensées, au risque d’être hors sujet. Il est inutile ici de tout révéler de vous.

Votre présentation doit être placée dans la première partie de votre book. Le texte doit être sincère, court et facile à lire, de façon à ce que le client aille jusqu’au bout. Décrivez-y votre parcours, votre démarche, vos influences et idées en toute sincérité, sans en faire trop. Une photo de vous, ou illustrant votre univers, peut être envisagée ici.

Il est sans doute inutile de le rappeler, mais une syntaxe et une orthographe irréprochables sont nécessaires afin de vous assurer la crédibilité dont vous avez besoin.

Bien évidemment, une syntaxe et une orthographe irréprochables sont nécessaires afin de vous assurer la crédibilité dont vous avez besoin.

Faites apparaître vos références

À la suite de votre présentation, le book peut inclure votre CV, ainsi que quelques-unes de vos références. Récompenses éventuelles, publications, projets… Sont autant d’éléments de votre parcours qui peuvent avoir de l’importance aux yeux de vos futurs clients.

Ce type de références a notamment l’intérêt de démontrer l’étendue de votre expérience, et prouve que d’autres professionnels vous ont fait confiance par le passé. Autant de petits détails qui peuvent faire pencher la balance de votre côté si le client hésite entre vous et un autre graphiste.

Misez sur la qualité de vos images

C’est une évidence, mais la qualité de vos images et illustrations s’avère tout simplement fondamentale dans un book professionnel et sérieux.

La question se pose plus particulièrement pour les books destinés à l’impression qui doivent nécessairement offrir une résolution de 300 DPI, et un profil colorimétrique réglé sur CMJN.

 

Bien sur ce conseil vaut aussi pour les books digitaux. L’image est ici votre principal argument de vente. Faites donc en sorte de la mettre parfaitement en valeur, quel que soit le support de consultation. Attention toutefois au poids de vos images. Un book numérique doit être le plus léger possible afin de limiter les temps de chargement.

Légendez vos projets graphiques

Bien que vos créations graphiques se suffisent souvent à elles-mêmes, incluez toujours quelques informations essentielles dans leurs légendes, telles que :

  • le nom du projet ;
  • l’année de réalisation ;
  • les dimensions (s’il s’agit d’un document print) ;
  • d’éventuels détails techniques.

Un message bref relatant votre démarche et vos moyens d’élaboration peut être un plus pour attiser la curiosité de la personne qui consulte votre book. Attention toutefois à rester le plus concis possible afin de ne pas vous perdre dans de longues explications superflues.

Une mise en page organisée, cohérente et claire

Afin de faciliter la lecture de votre book, organisez son contenu en trois parties bien distinctes :

  • 1. votre présentation ;
  • 2. vos réalisations ;
  • 3. vos informations de contact.

Attention, le book doit impérativement rester clair, lisible et accessible. Gardez à l’esprit que la plupart de vos clients potentiels ne lui accorderont pas plus de quelques minutes. Un book incohérent aura tôt fait de les agacer, et de stopper net leur lecture.

Pour l’éviter, faites preuve de cohérence, et attachez-vous à produire un book harmonieux qui suit un ordre logique. De cette façon, vous améliorerez considérablement la compréhension de vos lecteurs.

Dans cette même idée, groupez vos réalisations par thème de manière à guider la lecture grâce à un fil conducteur clair. Enfin, donnez du rythme à votre book en alternant les formats de vos images, les émotions qu’elles véhiculent, etc.

 

Envisagez votre book en version papier et numérique

Même si votre spécialité c’est le print, même si le webdesign ne fait pas partie de vos attributions, vous devez disposer d’un book consultable en ligne !

Il existe des plateformes online qui vous permettent de créer votre book digital facilement, offrant des templates de présentation fluides et élégants.

De même, bien des graphistes choisissent de créer un site entièrement dédié à leurs créations et références.

En effet, le book numérique a bien des avantages :

  • il peut facilement être mis à jour ;
  • vos clients peuvent le consulter partout et à n’importe quel moment ;
  • il facilite les premières prises de contact entre le professionnel et son client.

Vous ne pouvez toutefois pas vous contenter d’un book numérique. La version papier de ce document est également très utile pour une présentation orale lors de vos rendez-vous physiques avec votre client.

Dans ce cas, évitez absolument de débarquer avec de simples feuilles volantes ! Rien de telle pour détruire l’image professionnelle pour laquelle vous avez ardemment œuvré.

Dans sa version papier, optez de préférence pour un book au format A4 ou A3. Évitez les formats plus importants, car ils sont très peu commodes à transporter et à consulter. De même, choisissez un papier de qualité, à la fois épais et agréable au toucher, afin de renforcer l’impression positive de votre client.


En conclusion, le book fait partie des outils nécessaires pour développer votre activité de graphiste et vous permettre d’en vivre. Ce document de communication vous permettra de présenter votre travail sous son meilleur jour, et ainsi de convaincre vos potentiels clients de faire appel à vos talents.

Attachez-vous donc à produire un book qui démontre vos compétences et votre professionnalisme, et qui reflète fidèlement votre personnalité, grâce :

  • à vos meilleurs projets ;
  • des images de qualité ;
  • des légendes explicites et concises ;
  • une organisation et une mise en page fluide et claire ;
  • une parfaite lisibilité de l’ensemble ;
  • des formats adaptés en toute situation.
No Comments

Post A Comment